Deauville

Deauville

Rien ne prédestinait Deauville à devenir une des stations balnéaires les plus réputées du littoral français. En effet, jusqu'en 1858, c'était un simple petit village normand sans prétention, bordé de marais.

A l'origine de l'ascension fulgurante de Deauville, le demi-frère de Napoléon III, le Duc de Morny, politicien et financier, qui en vacances au village chez un ami voit tout de suite le potentiel de la région. Avec quelques associés, il décide d'y créer en 1860, en concurrence à Trouville, de l'autre côté de la Touques, un lieu de villégiature huppé à proximité de Paris et desservi par une liaison ferroviaire. Le développement pendant la Belle-Epoque se poursuivra jusqu'en 1914, puis se renouvellera après la guerre avec un aéroport en 1931.

Toujours synonyme d'élégance et de chic, avec ses nombreuses villas, Deauville est très fréquentée, surtout l'été. Connue pour ses palaces et ses hôtels luxueux, la ville est également dotée de deux hippodromes et d'un casino, ainsi que d'un port de plaisance et d'un golf. Les visiteurs aiment surtout se promener sur les Planches où les cabines de plage portent les noms de stars d'Hollywood et profiter du bord de mer parsemé de parasols multicolores.

La notoriété internationale est d'abord arrivée en 1966 avec le film de Claude Lelouch « Un homme et une femme » et ses 47 récompenses. Puis le regain de vitalité à partir de 1975 a coïncidé avec la création du Festival du film américain.